Main basse sur la Culture


MBSLC43

Voici un ouvrage salutaire, dans une presse culturelle qui ne brille guère par son sens de l'investigation.

Notes de lecture et observations

______________________________


Ce portrait des trente dernières années retrace la trajectoire qui mène d'une politique culturelle à une industrie du temps de cerveau disponible, et souligne la vacuité du projet politique actuel dans ce domaine. Les auteurs, Michaël Moreau et Raphaël Porier, balayent l'ensemble du secteur, "...de l'art otage du luxe au cinéma prisonnier de son image, de l'édition en faillite à la musique numérique..."(1) en passant par le théâtre, la radio, les musées, etc... et nous offrent un panorama complet de la situation.    C'est une pièce aux rouages de tragédie grecque (contemporaine) : la prise en main implacable du secteur par les actionnaires et l

La lecture des articles est réservée aux détenteurs d'un compte gratuit.

Vous êtes inscrit(e) ?
Identifiez-vous !


Pas encore inscrit(e) ?
Rejoignez-nous !


Vous devez être inscrit sur le site pour lire les articles.
Créez un compte gratuitement selon votre statut ci-dessous :

Articles les plus consultés

artsdelascene, en respect de ses valeurs, utilise des cookies uniquement à des fins statistiques et non publicitaires.