Un break


Le vin coule à grand flot dans mon verre tandis que je penche exagérément la bouteille, dans une culpabilité jubilatoire. De tout mon coeur je suis ravi de m’en foutre et de boire, même si je sais parfaitement que c’est tout à fait nocif et que je suis alcoolique.
______________________________

Je n’ai même plus à invoquer une ribambelle de fausses bonnes raisons, je le fais parce que mon geste le dicte, et puis merde.Je ne crois même pas que je suis un pauvre minable, non.Je bois avec panache, j’emmerde tout le monde, et de toute façon je suis un artiste.J’ai pris mon plus beau verre, le grand, et j’y ai vidé un bon tiers de la bouteille. Je me cale dans le canapé, et fais rouler les 13 degrés de ce bon buzet dans ma bouche, pour sentir le léger picotement de l’alcool à l’int

La lecture des articles est réservée aux détenteurs d'un compte gratuit.

Vous êtes inscrit(e) ?
Identifiez-vous !


Pas encore inscrit(e) ?
Rejoignez-nous !


Vous devez être inscrit sur le site pour lire les articles.
Créez un compte gratuitement selon votre statut ci-dessous :

artsdelascene, en respect de ses valeurs, utilise des cookies uniquement à des fins statistiques et non publicitaires.