Première tournée


Il faisait magnifiquement beau, le camion faisait un bordel d’enfer, et j’aurais voulu que le temps s’arrête.
Tonio, en contrejour de sa fenêtre, tenait le volant d’une main, tatouage à l’épaule, lunettes de soleil de flic américain, un sourire radieux sur les lèvres, et derrière Zineb et Nathan chantaient des conneries en improvisant.
______________________________

C’était notre vraie première tournée. On avait déjà joué localement, dans plein de lieux alternatifs, parfois en spectacle principal dans de petits villages de chez nous, mais hormis la grande descente à Aurillac l’an passé, on n’avait jamais encore parcouru la France ensemble, en camion, sur toute une série de dates.J’étais euphorique.Le spectacle marchait carrément bien avec le public, et grâce à Zineb qui s’était improvisé chargée de diff, on tenait la promesse de devenir une compagnie faisant partie de la grande famille des arts de la rue. Depuis le mortel ennui des bancs de la fac, c’étai

La lecture des articles est réservée aux détenteurs d'un compte gratuit.

Vous êtes inscrit(e) ?
Identifiez-vous !


Pas encore inscrit(e) ?
Rejoignez-nous !


Vous devez être inscrit sur le site pour lire les articles.
Créez un compte gratuitement selon votre statut ci-dessous :

artsdelascene, en respect de ses valeurs, utilise des cookies uniquement à des fins statistiques et non publicitaires.