Carnets de Rue : Aurillac 2017


Il est bientôt minuit et le bitume exhale la chaleur de la journée avec la fièvre d' un coup de soleil, chargé de tous les emportements excessifs, gorgé de toutes les couleurs criardes, des exultations et des ivresses qui l'ont battu toute la journée...
______________________________

  ...Nous traversons une marée humaine, et si je suis en équilibre précaire, un escabeau à l'épaule et guidant mon vélo de la main gauche, je m'inquiète pour Bélinda qui me précède. Une lourde enceinte amplifiée sanglée sur le porte-bagage, elle brise la foule chancelante, qui célèbre à cette heure la plongée dans une bacchanale rituelle à l'échelle de la ville entière, irriguée de ses dizaines de milliers de pélerins.Nous parvenons en dessous du parapet que nous avions repéré, et je me hisse dans l'interstice entre deux immeubles, parmi les cables élect

La lecture des articles est réservée aux détenteurs d'un compte gratuit.

Vous êtes inscrit(e) ?
Identifiez-vous !


Pas encore inscrit(e) ?
Rejoignez-nous !


Vous devez être inscrit sur le site pour lire les articles.
Créez un compte gratuitement selon votre statut ci-dessous :

Articles les plus consultés

artsdelascene, en respect de ses valeurs, utilise des cookies uniquement à des fins statistiques et non publicitaires.