Faucon de feu

En chandelle, poussant sur les pédales, je laisse l'église à ma gauche en grillant le stop d'une courbe parfaite et je me glisse à toute allure dans la pente, laissant l'avenue de Tivoli pour descendre droit vers le centre d'Aurillac. La descente est longue, je connais mon vélo, et je me sens merveilleusement bien.
______________________________
artsdelascene, en respect de ses valeurs, utilise des cookies uniquement à des fins statistiques et non publicitaires.