×

Message

Il n'y a pas de résultat.

  • artscene1

L'ENNEMI INTERIEUR
par Marilyn Mattei, Fabien Hintenoch

Théâtre / Théâtre contemporain / Adolescent
Carnet de route
  • …à la recherche de nos ennemis intérieurs

    Dans le cadre de notre collaboration, Marilyn sera présente aux répétitions et participera au travail avec la fonction de dramaturge. Elle fera pleinement partie de l’équipe artistique. Pour les cinq comédiens et moi-même, travailler en partenariat avec l’auteure est une chance d’une richesse inexprimable. Première Observatrice de l’expérience du plateau, son regard viendra interroger la pertinence de nos propositions. Elle pourra éclairer l’équipe sur les questionnements liés au texte, lever des doutes de sens, clarifier les situations. Ainsi sécurisés par un regard juste et alimentés par la présence de tous les maillons de la chaîne de création (de l’écriture du texte à celle de la mise en scène), nous serons en mesure de créer une proposition forte, collective et partageable. Tels des électrochocs, travaillant avec l’équipe par strates, sous forme de retours, nous distillerons les informations qui viendront constituer une base de jeu essentiellement liée au rythme des échanges, à la langue spécifique et aux situations du texte traduites en situations de jeu. Notre binôme de travail accompagnera les comédiens dans la laborieuse et passionnante recherche à retranscrire avec subtilité l’ambiance claire obscure, la temporalité scénaristique, les lieux : huis-clos à la profondeur métaphysique, la fable et les personnages d’un texte fort, actuel et encore chaud. Œuvre coup de poing dans une mise en scène esthétisée par une scénographie autonome, simple et efficace manipulée par les comédiens venant faire image et écho à nos propres contradictions. Car L’ENNEMI INTERIEUR s’interroge avant tout sur la nature même de la guerre dont on nous parle et qui semble s’abattre sur notre réalité. D’une part, ce terme, lancé de toutes parts comme une vérité fatale, vient dissoudre notre conception même de la guerre, brouille nos esprits et particulièrement ceux d’une jeunesse en quête d’identité. D’autre part, l’Etat islamique, qui devient aux yeux de la Nation l’ennemi numéro un, se transforme insidieusement en état mental et migre désormais vers la géographie des cœurs et de nos émotions. La peur engendre la haine vers une radicalité inverse. Où-est notre ennemi ? Si ce n’est d’abord en nous-mêmes…

  • D’une rencontre à une collaboration artistique

    Rencontré sur les bancs de la fac, à l’Université d’Aix-Marseille, où nous avons obtenu un Master en dramaturgie et écritures scéniques, c’est depuis bien longtemps que je suis avec attention le travail d’auteure de Marilyn Mattei. Nous avons déjà collaboré ensemble à plusieurs reprises. D’abord, elle a interprété pour moi Madame Tchissik dans Nous, les héros de Jean-Luc Lagarce, première mise en scène dans le cadre de ma formation théâtrale. Ensuite, elle a été mon assistante et ma collaboratrice artistique sur la mise en scène suivante : il s’agissait de La Mouette de Tchekhov. Riches de ces expériences théâtrales réalisées au Théâtre Antoine Vitez et plus forts des liens d’amitié qui nous unissent, Marilyn acceptera de faire partie de la compagnie demain nous fuirons. D’abord, en tant que comédienne dans Odyssée d’un Orphelin crée en 2014 en partenariat avec la Maison des Arts de Créteil.  Puis, en tant qu’auteure et dramaturge avec l’entrée cette année de L’ENNEMI INTERIEUR au répertoire des spectacles de la compagnie. Après de longues heures de discussion et de questionnements communs, l’idée d’un huis-clos sur la radicalisation s’impose à nous comme une nécessité. La question devient artistique et dramaturgique.  Marilyn s’en empare et une première version de L’ENNEMI INTERIEUR née au Festival en Acte(s) au Lavoir Public de Lyon. Dans une version retravaillée, le texte fera l’objet d’autres lectures notamment au Festival Jamais Lu à Théâtre Ouvert, à Montréal, au Troisième Bureau à Grenoble ainsi qu'au Festival Mange ta Grenouille à Prague, pour l'occasion traduit en tchèque. Il est le texte coup de cœur du comité de lecture d'Aficinados 2017 (Laval, Québec). J’ai également eu l’occasion de présenter une mise en lecture de L'ENNEMI INTERIEUR avec les élèves du Conservatoire de Poitiers au Moulin du Marais en Février 2017 dans le cadre des Ateliers de Lectures Contemporaines devant un public de 1ère et terminales. Le texte n’a encore jamais été monté. 

  • Le théâtre pour interroger l’après-attentat / décloisonner la parole.

    Face à une forme de nationalisme grandissant, à l’obscurantisme persistant, aux radicalismes de toutes sortes, il faut - plus que tout – décloisonner la parole par le dialogue et les rencontres. Brouillé par les discours en tout genre, les informations et les images à ingurgiter en masse, le 13 Novembre est inscrit dans nos têtes. Les plus jeunes générations sont désormais touchées. Interroger l’après-attentat ? Oui, mais comment ?  Je me pose la question : Contre qui nous battons-nous ?  Il paraît que nous sommes en guerre mais notre ennemi semble être une armée de fantômes, une ombre impalpable et inattendue.

    Nous jouons à cache-cache avec une menace invisible et sans frontière. A l’heure des réseaux sociaux, les termes d’identité nationale, d’état d’urgence, de fermeture des frontières, de déchéance de nationalité s’entremêlent aux «Je Suis» revendiqués en masse : la guerre des images prédomine celle des bombes. On érige des murs, on se retranche sur nous-mêmes. Ce projet, au contraire, aurait pour enjeu principal de s’ouvrir et de se créer avec des établissements scolaires et de s’adapter à tous types de lieux

  • De l’enfance à l’adolescence / donner la parole aux jeunes générations.

    Proposer un nouveau projet au répertoire de ma compagnie, rester riche de l’expérience jeune public et grandir artistiquement – avec les spectateurs. Faire le choix de se tourner vers une écriture contemporaine inédite qui mettrait en jeu et questionnerait, une jeunesse actuelle que l'on préfère souvent ignorer et s’adresser principalement aux adolescents eux-mêmes, cueillis dans le quotidien de leur vie scolaire. La création cherche à se construire et à interagir avec des structures culturelles ou sociales ayant des liens avec les lycées afin d’ouvrir des espaces de libres échanges. Si l’on peut faire la rétrospective des textes de Marilyn Mattei ; que j’ai continué à suivre pendant et après ses trois années d’écriture à l’ENSATT ; l’adolescence, y figure comme un thème de fond et porte une parole venant poser un contrepoint avec le monde des adultes. Souvent laissés pour compte, les adolescents questionnent l’identité et le rapport au monde d’une jeunesse d’aujourd’hui.

     

                     L’ENNEMI INTERIEUR fait une proposition forte en s’attaquant à la question de la radicalisation. Le texte fait parler la Génération Bataclan - nommée ainsi après les attentats -  et les plus jeunes, en voix de construction, futurs citoyens-électeurs. Il met en lumière ce que souvent nous avons tendance à cacher, ce que nous refusons de voir et d’entendre. Ici, c’est tout un monde qui vacille. Les radicalistes ne sont pas ceux que l’on a tendance à montrer du doigt, mais ceux qui nous entourent, des citoyens lambdas, des ados, des adultes, des voisins qui peuvent dire « on est chez nous » l’air de rien. Gangrénés par le doute, la peur, les mass-médias, les personnages sont acculés à des actes radicaux et utilisent les mêmes armes que celles avec lesquelles ils se sentent attaqués. La pièce devient un prisme miroitant permettant d’ouvrir des espaces de médiation avec ces presque ou à peine citoyens d’une société qui questionne plus que tout leur identité et leur intimité.

  • demain nous fuirons

    demain nous fuirons est une compagnie de théâtre créée en 2013 par Fabien HINTENOCH & Lucile MARY

    Elle représente pour nous un engagement dans la vie théâtrale que l’on souhaite surtout utile, transmissible et partageable. C'est dans la création et dans la visibilité de ses formes artistiques que demain nous fuirons souhaite tenir ses engagements, ainsi que par la rencontre avec le Spectateur - celui d'aujourd'hui, de demain... - et les différents partenaires soutenant nos actions, dans une vraie volonté d'échange.

    demain nous fuirons s’intègre avant tout dans une démarche esthétique, poétique et artistique où l'humain est au centre de ses préoccupations. La visée de la compagnie est de proposer un théâtre ouvert, accessible, poussant à la réflexion du spectateur et lui permettant de (se) poser des questions. Faire du théâtre une expérience métonymique, sensible et intelligible. Défendre une pensée de l'individu vers l'individu et chercher à comprendre ce qui le traverse. Etre pour être ensemble... La question du partage - celui de nos intimités, de nos connaissances, de nos rêves, de nos idéaux... - est une valeur que nous désirons véhiculer. C'est pour cela que nous encourageons toujours la rencontre, la proximité, la discussion, le regard critique et analytique : un rapport humain. Nous avons également l'occasion de mettre en place des ateliers de pratiques artistiques, à destination de tous, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Nous avons pour projet de rencontrer des individus  de tout âge souhaitant découvrir ou approfondir leur rapport à l'art et devenir des spectateurs aguéris et avertis, mais surtout, des Acteurs de leur Temps.

    Le théâtre devient notre moyen d'expression et devient le miroir que l'on (pro)pose pour réveiller et bousculer, en chacun, notre conscience intime et personnelle Cette forme d'art comme moyen d'entendre, de ré-entendre mais surtout de sentir et de penser. Interroger le quotidien, le rêve, l'important, le subtil ou le futile... Le théâtre comme moyen de prendre la fuite. Explorer et emprunter, avec tout notre sensible, les chemins des lignes de fuite infinies servant à mettre les œuvres en perspective, et le reste aussi. Nous avons l'intime conviction que le théâtre doit s'ouvrir, qu'il peut s'inviter chez nous ou qu'on peut s'inviter chez lui sans peur ni réticence et à l'endroit où nous nous trouvons.

    Fuyez avec nous le temps éphémère d'un spectacle, l'espace de quelques instants.

Soutiens pros
Dates de tournée
mer.14
mars
2018
Aubagne (13 - FR)
L'ENNEMI INTERIEUR (scolaire) - La Distillerie
sam.17
mars
2018
Aubagne (13 - FR)
L'ENNEMI INTERIEUR - La Distillerie
sam.14
avril
2018
Avignon (84 - FR)
L'ENNEMI INTERIEUR -Théâtre de L'Oulle
Partagez...
Retrouvez nous sur...
Vote du public
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 5.00 (1 Vote)
Carnet de route - L'actu du spectacle

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Présentation et Bio

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Photos et Vidéos

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Actions culturelles et Ateliers pédagogiques

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Toutes les ressources pour les médias

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Informations techniques sur le spectacle

Accès réservé exclusivement aux programmateurs inscrits sur le site : S'inscrire

Toutes les dates de tournée

Accès réservé aux personnes inscrites sur le site

Spectacle visible
4878
Théâtre
Danse / Théâtre
M. Fabien Hintenoch
demainnousfuirons@outlook.fr
demainnousfuirons@outlook.fr
24 juillet 2017
Payant
non
PAS DE LABELLISATION